.

15 avril 2019

Cette fois tu n'étais pas placé au bon endroit


La grossesse extra-utérine ou grossesse ectopique a tout d'un rendez-vous qui n'aura jamais lieu. Je l'attendais, je le désirais plus que tout, je n'y croyais plus, il est venu mais ... N'a pas pris le bon chemin, il a commencé à grandir dans un endroit où il était impossible pour lui comme pour moi qu'il reste. Alors il a fallu (encore) intervenir. Ouvrir, regarder, gratter, ôter, nettoyer, refermer. Cette fois-ci c'est marqué à vie sur mon corps : 3 petites cicatrices qui me rappeleront toujours que tu as été là.

J'ai découvert cette seconde grossesse le samedi 23 mars. Nous étions en train de préparer mon anniversaire et celui d'un ami, le soir nous recevions nos copains à la maison. Je le sentais depuis quelques jours ... J'avais quelques symptômes comme on dit. Y a pas à dire, nous les femmes on sent vraiment les choses ! En quelques secondes s'est affiché le résultat " enceinte 2-3 semaines ", je suis d'abord rester sans voix comme si j'avais le souffle coupé qui m'empêchait de parler. Je suis allée au salon rejoindre Flo et je lui ai dis " Tu vois je le sentais... ". Nous étions très heureux mais en raison du passif nous n'avons pas "exploser de joie". Pour moi tout était encore beaucoup trop flou pour pouvoir me projeter et surtout tout pouvait basculer du jour au lendemain. Je l'ai bien sûr annoncé à deux très bonnes amies, j'avais besoin d'en parler et surtout besoin qu'elles m'aident à trouver un stratagème pour le soir sachant que je suis fumeuse et j'aime bien prendre l'apéro ! J'ai pu dissimuler auprès de nos autres amis cette grossesse sans souci en prétextant une légère fatigue. J'avais hâte d'être lundi pour pouvoir faire une prise de sang. Lundi 25 mars, à l'ouverture du laboratoire je file encore en pyjama faire le fameux test de Béta HCG. J'ai reçu les résultats dans la matinée il confirmait bien une grossesse d'environ 4SA donc 2 semaines de grossesse. 

3 jours après avoir appris cette grossesse des saignements ont commencé à faire leur apparition, des saignements de plus en plus intense tout au long de la journée. Le laboratoire d'analyses étant dans ma résidence, j'y suis vite allée pour faire un contrôle de mon taux de Béta HCG. Vers 20 heures un numéro de téléphone que je ne connais m'appelle ... Je décroche c'est le laboratoire en question ... Mon taux avait chuté ... De 114 il avait chuté à 78 ! Mes doutes se confirmaient j'étais en train de faire une fausse couche. Je suis donc allée aux Urgences Gynécologiques ... Rien que de retourner dans cet hôpital ça me fout la gerbe ! Et là l'interne me pose une tonne de questions ... " Date de vos dernières règles ? Des douleurs ? Depuis quand saignez vous ? Quel est votre groupe sanguin ? " 

Ensuite, vient l'étape que je redoute le plus : l'échographie ! Et là rien ne se passe l'écran est vide et silencieux ! L'interne me demande de me rhabiller et me dit qu'avec un taux si faible c'est normal de ne rien voir, que je suis probablement en train de faire une fausse couche et qu'il faut que je contrôle mon taux dans 48 heures. Je vous passe le manque d'empathie de la part de l'interne qui lorsqu'elle m'annonçait que je faisais une fausse couche m'annonçait en pleine figure la naissance d'un bébé quelques pièces à côté ! " Mais putain qu'est ce que j'en avais rien à foutre à ce moment là ! "

Samedi, je retourne au laboratoire pour confirmer cette fausse couche ... Le taux était descendu à 44 ! Lundi j'avais rendez-vous pour faire une échographie de contrôle et je pensais en finir avec cette histoire. Je suis (encore) reçue par une interne qui me dit ne rien voir à l'échographie que tout est ok et elle me prescrit une hystérosalpinographie pour le 17 mai.

En sortant de ce rendez-vous, j'étais très en colère !

Très en colère de la manière dont j'ai été traitée aux Urgences depuis des mois. Je n'avais qu'une envie changer d'établissement, voir de nouveaux praticiens et aller de l'avant ! J'ai donc décidé de prendre moi même rendez-vous pour cette hystérosalpinographie dans une clinique privée. Rendez-vous pris pour le 10 avril.

Avant de faire l'hystéro, il est obligatoire d'arriver le jour du rendez-vous avec une prise de sang de Béta HCG négative datant de 48 heures avant l'intervention. Je suis donc retournée au laboratoire faire une énième prise de sang ... Mais je m'attendais à tout ! Sauf à ça ! 

Mon taux d'hormone avait triplé ... Me voilà remontée à 137 !! Oh putain ! Jamais n'avait été évoqué l'éventualité d'une grossesse extra utérine, aucun suivi ne m'a été prescrit, rien ! Si je n'avais pas pris rendez-vous par moi même et que je n'avais pas découvert l'augmentation de ce taux ... Mais dans quel état j'aurai fini putain !

Me voilà repartie aux Urgences, encore une fois je ne suis pas prise au sérieux par l'interne, " Madame, je vous dis que je ne vois rien à l'échographie ! " J'ai bien compris que je ne suis plus enceinte putain, en plus elle me prends pour une conne celle-là ! L'interne m'a laissé repartir chez moi sans demander l'avis d'un sénior ... Elle m'a juste prescrit une prise de sang de contrôle 48heures après !

48 heures après les résultats tombent ! Le taux continue d'augmenter ! Je suis encore allée aux Urgences pour que cette fois l'interne décide d'appeler la chef de service ! Et là ... " Madame, vous êtes à jeun ? Dans une heure on vous monte au bloc " ! Douche froide, le diagnostic tombe ... C'est une grossesse extra utérine ... Merde mais dans quel état va être ma trompe ! 

Je m'effondre, on me prépare pour monter au bloc et je vois une telle panique dans les yeux de Flo ! Nous nous étions quasiment pas vu de la semaine il était en déplacement, et on se retrouvait aux urgences à peine le temps d'un regard, d'un bisou qu'il fallait que je parte au bloc ! 

Heureusement ma trompe va bien, du moins d'après le médecin ... ! 

Ces jours-ci sont très durs tant sur le plan physique que sur le plan psychologique ! Hier c'était pile la date du terme de ma première grossesse ... 9 mois plus tard, il n y a pas de bébé ! Mais 2 grossesses qui n'ont pas été menées à terme.

Je viendrais écrire la suite dans quelques jours ... 

Share:

7 commentaires

  1. Tu as bien fait d'écrire à ce sujet. Les mots soulagent les maux. Je te souhaite que du bonheur pour la suite. Je vous le souhaite de tout coeur. <3

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Marie... Je n'avais pas compris tout de suite en voyant ton post...
    Ton texte est touchant, j'en ai les larmes aux yeux ! Je suis avec toi de tout cœur ❤️

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Marie,
    Ton article m'a une fois de plus très émue. Je suis vraiment scandalisée de voir que certains praticiens sont si incompétents. Encore heureux que tu as de bons réflexes...
    Je t'apporte tout mon soutien et t'embrasse
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    RépondreSupprimer
  4. Je suis vraiment désolée de lire ton billet. Je sais ô combien c'est difficile de faire une fausse couche, mais alors deux....
    Je t'apporte tout mon soutien. Ne te décourage pas. <3

    RépondreSupprimer
  5. Oh ma belle. Ne te décourage pas j'ai connu ça aussi... Deux fausses couches, des problèmes de cycles avec des mois d’aménorrhées c'était difficile et c'est comme par magie quand je n'y pensais plus que mon petit bout s'est pointé.
    Courage ma jolie
    Biz Jeny

    RépondreSupprimer
  6. Tout mon courage dans cette terrible épreuve ! Malheureusement je ne suis pas étonnée du manque d'humanité de l'équipe médicale .. pour eux, ce n'est rien. Ils voient ça à longueur de journée.

    RépondreSupprimer
  7. Hello
    C'est terrible de voir combien certains internes ( et même des médecins..) peuvent se montrer négligeant mais par dessus tout totalement inhumain...Plein de courage
    Bisous

    RépondreSupprimer

Je lis tous les commentaires et je réponds à chacun d'entre eux.
NB : Vous pouvez commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit).
Tout commentaire désobligeant ou empreint de méchanceté gratuite sera supprimé.
A bientôt, Marie.

Blog Design Created by pipdig